© 2006 Aude & Benoît. All rights reserved.

Faune

Sur les sentiers, nous rencontrons une faune diversifiée, plus ou moins exotique. C’est tantôt une sorte de gros mulot aux oreilles rondes qui croise notre route, tantôt un lièvre et quantité de perdrix, de lézards (dont certains à col rouge) et, plus surprenant, des pies, des moineaux et des pigeons. Ces derniers ressemblent tout bonnement à ceux de nos villes et peuplent les chemins, même à plus de 4000 mètres d’altitude, comme ils peupleraient la place St Marc ou, jusqu’à récemment, Trafalgar Square ! Arrivés vers 4500 m, nous pouvons observer à loisir quelques marmottes rousses et dodues, accompagnées de leurs petits. Elles se laissent approcher très près. En redescendant, un troupeau d’une sorte de bouquetins traverse devant nous. Nous les voyons arriver de haut d’une crête. Celui qui semble être le chef s’aventure en premier et, comme il ne semble pas y avoir de danger, les autres suivent derrière. Nous restons immobiles, stupéfaits de les voir de si près. D’après les gravures que nous avions consultées, il pourrait s’agir de Tibetan Argali, espèce en voie de disparition, dont il ne reste qu’un vingtaine d’individus dans le parc. Dans ce cas-là, nous aurions vu une bonne partie des survivants ! Il pourrait sinon s’agir de blue-sheep, dont la laine bleue-grise tourne au marron-gris l’été…

IMG_1510

A noter que les « yaks » que nous rencontrons sont en fait vraisemblablement des croisement entre yaks et vaches (chaurie ou dzo).

IMG_1500

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée sur le site.
Champs obligatoires:*

*

19 − dix-huit =