© 2006 Aude & Benoît. All rights reserved.

Leh

Vol assez court, une heure environ. Passage au dessus de chaînes de montagnes interminables. Arrivée spectaculaire : sommets enneigés, montagnes pelées et vallées fertiles de part et d’autre des rivières. De là-haut, les champs semblent bordés de cyprès-cierges, comme dans nos régions. Ce sont en fait des peupliers. Alentours de l’aéroport rocailleux. Baraquements militaires. Nous remplissons les formulaires d’arrivée. Des panneaux nous invitent à respecter la faune, la flore et, surtout, les coutumes locales (en particulier vestimentaires : jambes et bras couverts). Le manque d’oxygène se fait déjà un peu sentir. La tête tourne… à tel point que nous manquons d’oublier nos bagages sur le carrousel.

Les petites rues de Leh sont encore vides, tout est très calme. Il fait beau et frais, l’air semble directement venu des montagnes, il vivifie. On se sent libéré de la chaleur et de la pollution de Delhi.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée sur le site.
Champs obligatoires:*

*

deux × cinq =