© 2006 Aude & Benoît. All rights reserved.

Note gastronomique

Le Wonderland Café, son toit-terrasse, ses tables basses traditionnelles devant lesquelles on mange assis en tailleur. Hiérarchie entre les serveurs, qui montent et descendent les escaliers à longueur de journée. La patronne avec son petit dans le dos. Le patron souriant. Les serveurs qui parlent à peine anglais, perdus dans les commandes fantasques des touristes occidentaux. Pain de mie grillé au Nutella ; jus de mangue (sans eau, sans glaçons) ; pierrades ; frites ; nouilles façon coréenne ; carte italienne ou israélienne ; yaourt au miel. Et, plus traditionnels, soupe de momosau fromage de yak, masala tchai.

Le Tibetan Kitchen et sa terrasse sous les lampions, dans une cour intérieure. Service impeccable, salle toujours comble. Il faut venir tôt ou bien réserver ou attendre. Nappes en tissus. Ambiance italienne à l’extérieur, montagnarde à l’intérieur. Momos vapeur ou frits, un délice. Crudités lavées avec une eau saine. Plaisir de manger une salade.

Le World Garden Café, avec ses tables installées dans un jardin, au bord d’un ruisseau, sous les arbres. Eclairage à la bougie. Accueil chaleureux. Pizza au feu de bois, plats indiens, italiens, ladakhis. Grande qualité, en dépit de ce qu’une telle diversité laissait présager. Un moment en marge du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée sur le site.
Champs obligatoires:*

*

trois × 4 =