Rizong

Nous repartons en voiture pour le monastère qui restera notre plus beau souvenir. Il se trouve tout au fond d’une vallée, dans un cul-de-sac. Nous prenons en stop trois moinillons qui sont allés acheter des bonbons au village (une sacrée trotte à pied). L’un d’entre eux, qui doit avoir dans les 6 ou 7 ans, s’endort, son chewing-gum à la bouche. Il a des hématomes au visage et le front bandé. Il paraît, comme nous l’avait dit un instituteur laïc du monastère de Baylakuppe (Karnataka), que les enfants sont élevés à la dure dans les monastères…

IMG_1643

Nous découvrons Rizong (XIXè), qui s’étend au fond de la vallée, contre la montagne. On dirait un petit village. A l’entrée, nous constatons que c’est un monastère-école. Nous ne rencontrons que des petits garçons qui vaquent aux taches habilement (puiser de l’eau dans les citernes, nettoyer, balayer etc.). Nous ne voyons pas d’adulte. Il y a un réfectoire et une salle de classe. Nous montons plus en avant. Il y a de véritables ruelles, des passages couverts etc. Nous n’entrons pas dans le temple, mais la promenade dans le monastère lui-même suffit à nous ravir. Nous achetons le livre autobiographique d’un Anglais converti au bouddhisme ayant fait ses classes à Rizong dans les années 1920. Ce sont à nouveau les enfants qui se chargent de la vente. Quel endroit singulier, à tout point de vue.

IMG_1645 IMG_1647

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée sur le site.
Champs obligatoires:*

*

dix − 10 =