Vers Rumbak

Une dernière promenade autour de la maison et nous partons vers Rumbak. La descente est facile. Tous les petits ruisseaux de montagnes se rejoignent dans un lit rocailleux pour former un torrent. Rumbak est dans une vallée perpendiculaire, sur le chemin du Stok La.

Lorsqu’on aperçoit pour la première fois le village, il ne paraît y avoir qu’une ou deux maisons mais au sortir d’une courbe qui suit le renflement de la montagne, on découvre un village d’une dizaine de maisons – le plus important que nous ayons traversé. Nous cherchons la maison de Samstan Dolma. Une jeune fille nous y conduit. Belle et grande maison, à flanc de montagne. La jeune fille parle anglais. Sa jeune tante, Ammo, est là. Elle a trente et un ans et attend son premier enfant (les filles n’ont pas l’air de se marier très tôt). Les traditions ancestrales semblent se perdre : elle fréquente le centre médical de Zinchen et y accouchera certainement. Il y en a même un ici. Elle a appris l’anglais avec les touristes de passage et se débrouille plutôt bien.

Le village est très calme. Il est surplombé par un petit monastère en activité. Nous pique-niquons et Aude fait la sieste, sur l’herbe au bord de la rivière. Il fait trop chaud dans notre chambre. Le vent s’est levé. Le village à l’air désert. Nous sommes un peu patraques, la descente nous réussit moins que la montée. La fin du trek arrive, nos forces physiques et mentales se sont amoindries la veille pendant l’ascension du col.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée sur le site.
Champs obligatoires:*

*

6 + douze =