Cheveux longs et chemises à fleurs

Cap toujours plus au nord après Valla. La route traverse des forêts d’eucalyptus. Pas grand chose à part de rares aires de repos. On arrive à Lennox Heads, toute petite station balnéaire avec une plage magnifique et quasi désertique. Aude en gardait un excellent souvenir car, outre l’ambiance sympathique du lieu, un médecin l’avait sauvée il y a de ça seize ans d’une angine carabinée avec un injection de pénicilline (impressionnante seringue, mais effet garanti !).

Après ce long trajet, rien de tel qu’un bon bain de mer. C’est marée basse et il y a une grand flaque. On s’y baigne tous ensemble, Samuel est ravi. On tente aussi une incursion dans les vagues, l’eau est tout aussi bonne mais très peu profonde et il y a des rochers. Globalement, l’Océan Pacifique mérite bien son nom : les vagues ne sont pas trop grosses (mais souvent parfaites). Par contre, il y a du courant.

On a réservé un camping un peu plus loin. Superbe coucher de soleil. On commence à voir qu’on se rapproche des tropiques : la végétation se fait plus luxuriante, il y a plein de palmiers différents. Et pour le moment (on touche du bois), peu voire pas de moustiques…

Le lendemain (c’est à dire aujourd’hui, le 12 janvier), on plie bagage. On s’arrête en route à la fabrique Thursday Plantation, connue pour ses cosmétiques à base d’arbre à thé. Ensuite, direction Byron Bay, Mecque du surf et des hippies chevelus, qui garent leurs Kombis VW colorés près de la plage. Là, tout de suite, il y a beaucoup plus de monde. Les deux-trois rues commerçantes sont agréables et la plage s’étend sur des kilomètres sur toute la baie.

Fish and chips sur la plage et promenade en ville. Ensuite (on n’est pas en avance : 4h de route nous attendent), on va jusqu’au phare en haut du Cap Byron, superbe édifice blanc du début du XXème d’où on a une vue panoramique sur les plages alentours. Celle de Tallows est particulièrement superbe.

On reprend la route vers le Queensland tropical (on passe la frontière peu après Byron). Passage sans s’arrêter sur la Gold Coast et son Surfers’ Paradise (plutôt le paradis du béton et des gratte-ciels…), Brisbane (notre copine Liz n’y est pas en ce moment, donc on file). Arrivée à Noosa, sur la Sunshine Coast, vers 21h. Samuel dort déjà dans son siège-auto. Il se réveille sans trop chouiner pour manger et, hop, au lit. Il est quand même super accommodant, ce petit !

Allez, à bientôt pour la suite des aventures (et bon courage à tous ceux qui ont repris le boulot !).

One Comment

  1. Nathalie

    Oh la la, les photos du phare, en particulier la première où on ne voit que la falaise, on dirait une toile d’Edward Hopper, c’est frappant. Aude, toi qui as visité le Whitney à NYC, tu as dû en voir tout plein? Bonne route, gentils voyageurs. Bises du Rhône.