Hasta la victoria siempre

Après notre visite du campement de Wall Street à New York, on continue le tour du monde du mouvement « Occupy » (les Indignés). A Wellington, ils sont face au Civic Centre (genre de mairie), sur le port. Devant eux, sur un écran accroché à un bâtiment, défilent les cours du Nasdaq et autres. Le campement est plus restreint qu’à New York, mais il est là. Quand on passe, une AG est en cours, ils discutent de divers modes d’action.

Mais avant ça, nous avons assisté à un autre type de protestation plus musclé : quand nous arrivons dans la bien nommée Cuba Street, rue commerçante et piétonne (c’est important de le signaler) du centre ville, on voit un attroupement de gens. En se rapprochant, on voit un cordon de sécurité. Au milieu : une voiture fraîchement cramée et des policier en train de prendre des notes et des photos. Au début, ça paraît tellement gros, cette bagnole fumante au milieu de la rue piétonne en plein samedi après-midi (imaginez ça au milieu de la rue St Ferréol, Ste Catherine ou de la Loge !), qu’on pense à une démonstration.

Les passants prennent des photos, tout le monde est très calme (on aurait été aux USA, on aurait entendu des « Oh my God! » à tour de bras). En fait, il ne s’agit pas du tout d’une démo mais d’un vrai incident. On voit sur le sol une inscription à la craie dénonçant la politique des banques. Là encore, on n’est pas aux USA : quand on regarde la presse sur le net le soir, les autorités ne parlent pas d’ « attentat ». Mais toujours est-il qu’apparemment, un mec s’est pointé en voiture, est descendu en plein milieu de la rue, s’est mis à crier des slogans et a balancé un truc incendiaire dans la voiture, qui a cramé sur le champ et s’est mise à pétarader.

On ne sait pas ce qu’en disent les Indignés locaux ni s’ils ont quelque chose à voir avec l’affaire (on ne pense pas, le mouvement étant basé sur la non-violence)… On va mener notre enquête dans la presse nationale !

A l’autre bout de l’échiquier politique, la droite reste au pouvoir. Sur la cartes des résultats, tout le pays est bleu, sauf Wellington. C’est décidément un endroit civilisé…