L’auberge espagnole

Le vol pour Sydney se passe très bien, Samuel est en forme et on fait la sieste. Claire vient nous chercher à l’aéroport, ce qui nous arrange bien et nous évite de trimballer nos gros sacs. On arrive à Warriewood, dans la banlieue sur la côte nord, chez Claire, Adam et leurs trois filles : Gracie (11 ans), Alex (8) et Meg (5). C’est l’auberge espagnole : ils nous ont installé leur caravane (un truc énorme, mi-caravane mi-tente, avec deux lits doubles plus des banquettes), leur porte d’entrée est toujours ouverte, il y a un chien, des poulets, des dessins d’enfants partout. Samuel met deux-trois jours à s’habituer à tout ce petit monde qui s’intéresse à lui et le sollicite en permanence. Mais finalement, il adore être le petit dernier de la tribu !

Le soir-même, on est invités à un repas de « pré-Noël » chez Trish (la mère de la famille d’accueil chez qui Aude a vécu un an en 1995-96). Elle habite sur le front de mer à Manly, pas très loin. Claire nous prête son vieux 4×4 pour y aller. C’est sportif ! On longe la côte et on passe par diverses plages. L’ambiance est décontractée, on se croirait dans des stations balnéaires alors qu’on est dans la banlieue de la plus grande ville du pays.

Repas de Noël traditionnel, en famille et entre amis : Lara (la fille) et Jennie, une copine d’enfance, Brett (le fils) et sa famille, Mikey (le cousin) et sa famille. On passe une agréable soirée à papoter et rigoler pendant que Samuel dort tranquillement dans la chambre à côté.

Le temps ralentit depuis qu’on est arrivés. Pas de visites touristiques, de valises à faire, de route à parcourir. On fait des courses, on cuisine (enfin !) à nouveau pour Samuel, on boit le thé, on traine avec les filles etc. Malheureusement, le début de l’été est pourrit. On se tape un orage d’enfer et après, les moustiques attaquent. On se fait bouffer… Heureusement que Samuel a sa petite moustiquaire !

La plage d’à côté, Narrabeen, est un « spot » de surf très connu, très jolie malgré le temps pluvieux. Une piscine de 50 mètres, qui se remplit naturellement d’eau de mer avec la marée, nous permettra peut-être de faire un peu de sport…

On va rendre visite aux grands-parents écossais de Claire, avec qui Aude était aussi restée en contact. Ils sont adorables (un accent à couper au couteau, mais adorables !). On va déjeuner à Palm Beach, dans un restau au bord de l’eau, avec Fiona (une ancienne collègue de boulot d’Aude quand elle habitait ici). C’est chouette de prendre le temps de voir du monde et de retrouver une vie sociale !

On attend avec impatience le retour du soleil pour aller à la plage…

Joyeux Noël à tous et bonnes vacances à ceux qui en ont !

2 Comments

  1. Nathalie

    Le tour du monde en 90 jours en 1 jour! Je viens de rattraper mon retard. Oui, oui, j’ai fait tous ces milliers de kilomètres en quelques heures. Le décalage horaire, même pas mal. C’est comme de faire L.A. Auckland, tiens, 27h ou 3 c’est kif kif. Faut dire que votre récit de voyage est « unputdownable », on en prend plein les mirettes, il y a du suspense (comme dans les meilleurs romans à épisodes du 19ème on doit lire le chapitre suivant pour avoir la réponse, vous êtes des pros du cliffhanger: redémarrera, redémarrera pas? Dépannage ou balade dans les vignes?), des péripéties (partis pour le musée, détournés par le gâteau au chocolat, accueillis dans un magasin de jouets), de la star bankable et very adorable (Samuel dans l’avion, le bout du nez qui dépasse du couffin, Samuel qui rigole de toute sa dent sur les balançoires, Samuel nez à nez avec un kangourou mini, Samuel qui consulte le cours du kiwi – le fruit s’entend, pas l’oiseau ou l’autochtone – sur l’ordinateur, Samuel qui feuillette nonchalamment un livre au pied du sapin de Noël). On est tellement captivés par votre récit qu’il ne s’en ressent pas du tout quand soudain il n’y a plus d’images. D’ailleurs, dans cette entrée là, des images il y en a plein. Phileas Fogg peut aller se rhabiller, votre album de famille (merci pour toutes ces belles photos de vous trois) vient d’enfoncer Jules Verne 20.000 lieux sous les mers. On en est tout retourné et pourtant c’est vous qui marchez la tête en bas! Alors, nous voilà en 2012: le tour du monde, 2ème saison. Les fans sont là! Bises de là-haut,

    Nathalie

  2. Sue A

    Chers amis , J’ai eu tant de plaisir à vous « accompagner » pendant tout ce long périple .
    Plenty of news & beautiful photos !
    Je ne sais pas quand / si .???? !!!!!!!! vous serez de retour , mais en attendant , je vous souhaite une magnifique fête pour noël , et, surtout, une année 2012 remplie de joies , de bonheur , et de bonne, TRES BONNE santé pour vous , et tous ceux que vous aimez Qu’ils soient d’ ici , ou d’ailleurs ! Lotsaluv XXXXXXXXXX