Le petit globe-trotteur

Un petit mot sur les aventures de Samuel, qui passe décidément un excellent séjour !

Là encore, il aura une médaille parce que, vu la configuration du camping-car, il est obligé de voyager tout à l’arrière, dos à la marche (cela dit, cette position lui offre une vue à 180° sur le paysage). Il est très sage et regarde, joue ou fait la sieste. Des fois, il s’impatiente, donc l’un de nous monte à l’arrière avec lui pour le divertir.

 Dans certaines situations où on aurait pensé qu’il allait se mettre à brailler, il dort ou se marre. Par exemple, dans la navette pour Abel Tasman, on était quand même assis en plein air (pas le choix : ce sont des petits hors-bords avec une douzaine de places), ça tapait pas mal et, surtout, ça faisait un boucan d’enfer. Mais non, le Samuel s’est pas démonté : il a fait sa sieste à l’aller (incroyable) et n’a pas arrêté de rigoler au retour (faisant sourire les autres passagers). A ce propos, il faut dire que l’une des photos que vous ne verrez pas (et pour cause : elle n’existe pas !), c’est celle de Samuel, mini gilet de sauvetage sur le dos, bob sur la tête et lunettes de soleil sur le nez. Impayable.

A part ça, il continue son chemin de petit bonhomme. Il aime se tenir debout et, depuis aujourd’hui, qu’on le fasse marcher entre nos jambes. Il travaille aussi à lever les fesses pour passer du plat-ventre au quatre-pattes. Il découvre de nouvelles saveurs : patate douce, mangue, mandarine. Dernière chose et non des moindres : sa première dent a percé ! On se disait justement que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas eu mal (en fait, pas depuis notre départ), mais ces trois-quatre derniers jours, il a eu une grosse crise (surtout en fin de journée) et on a vu la première quenotte pointer son nez. Elle a maintenant tout juste percé et une seconde suit de près (ce sont celles du bas).

Heureusement, ça ne l’a pas empêché de faire ses nuits.