Triple baptême d’hélice

Nous passons nos derniers jours au pied des deux glaciers les plus connus de Nouvelle-Zélande (et deux des trois au monde qui sont les plus proches de la mer), le glacier Franz Josef et le glacier Fox. On s’est trouvé un camping très sympa en bordure de la forêt tropicale. Et oui, ici il y a à la fois les glaciers, la forêt tropicale et les plages de sable blanc en l’espace de 10 km !

Bon, on vous le cache pas, cette fois, on s’est pas démontés !… Au départ, Benoit était chaud pour faire un tour des glaciers en hélico, mais il était hors de question pour Aude, qui a le vertige, de mettre un pied dans cette bête-là. Et puis, faut bien que quelqu’un garde Samuel ! Après avoir appris que : un, les bébés étaient acceptés à bord ; deux, si on prenait le prochain hélico on serait seul (sur 4 places) à bord… Aude s’est laissée convaincre.

Et vas-y qu’on emmène Samuel, casque anti-bruit sur les oreilles, sur l’hélipad ! Au programme : survol des deux glaciers à basse altitude pendant 30 minutes. C’est sûr qu’on a un peu fait chauffé la Visa, mais quelle expérience !! Ca a donc été un baptême d’hélice pour nous trois. En plus, et sans le faire exprès, Samuel fête aujourd’hui ses 7 mois (avec sa seule et unique dent !).

L’appareil est un tout petit coucou. Pour y monter, faut éviter de se faire décapiter par les hélices, bien se tenir à la poignée, et hop, on y est ! Samuel a besoin d’être passé dans les bras du pilote pour monter à bord. On décolle ! Là, on a littéralement les pieds dans le vide.

Le décollage fait super peur… on s’approche dangereusement des montagnes… mais la beauté du paysage qui s’offre à nous fait un peu oublier tous les accidents d’hélico qu’on voit à la télé (dont un, qui a fait la une ici il y a quelques semaines, dans le port d’Auckland). Aude et Samuel sont assis à l’arrière, Benoit à l’avant à côté du pilote. Samuel joue avec le fil du casque, tranquille.

Le temps est couvert, des nuages entourent les plus hauts sommets, mais on a quand même une vue imprenable des glaciers (Franz Josef surtout). On voit bien tous les séracs s’étendre jusqu’à la moraine un peu plus bas dans la vallée. Les reflets couleur bleu glacier sont incomparables. On voit même des « kettle lakes » (petits lacs bleus).

On traverse ensuite les nuages pour passer d’une vallée à l’autre et voir le glacier Fox. Hou la la, ça tremble… Le manche à balai c’est un petit joystick que le pilote manie en tremblant…. Il a pas la maladie de Parkison celui-là ? Non, non, c’est que ça doit se voler comme ça ce machin-là.

On était pas sûr de pouvoir le faire vue les conditions météorologiques changeantes, mais on a quand même pu atterrir au-dessus du glacier Fox et y prendre une photo souvenir prise, développée et vendue par le pilote en l’espace de 30 secondes.

On arrive quand même à voir la mer de Tasman, au loin…

On remonte pour rentrer à la base. Heureusement qu’on y est allé au créneau proposé, au retour le temps se couvre encore plus et les glaciers ne sont plus visibles.

On voudrait se faire un whisky pour se détendre – Aude a encore les jambes en coton. Mais c’est deux heures de l’après-midi… Une bière ? Aude allaite…. Bon, un café pour Benoit et une boisson au gingembre pour Aude, soyons raisonnable… Depuis il pleut, et Aude est partie au spa à ciel ouvert, peuchère, elle en tremble encore !

2 Comments

  1. olivier CID

    Que d’aventures!
    Les photos sont splendides et très vendeuses: on a envie de visiter ce pays magnifique.
    Bises à vous trois et continuez à nous faire partager ce rêve.

    Olivier

  2. Opa

    Samuel en hélico, que de frissons.
    bises à tous les 3
    Opa