Un canyon à taille humaine

Réveil en fanfare par Samuel vers 6h (cette fois-ci, il a trop chaud…). Ca tombe presque bien : on s’était dit que le lever de soleil sur le désert pourrait valoir le coup. Manque de bol, il y a des nuages. Petit déjeuner (plus léger que la veille !) à l’hôtel, passage au supermarché, puis en route vers Chinle. La route est droite et vide, on croise quelques petits hameaux à l’habitat dispersé mais rien de plus. Chinle est une bourgade plus importante mais tout aussi déprimante que le reste des bleds du coin, mais c’est surtout la porte du Canyon de Chelly (prononcer « de shey », allez savoir pourquoi). On a hésité à faire le détour, vu que le temps était menaçant. Mais on a tenté notre chance, et on a eu bien fait. Ce parc est aussi géré par les Navajo. Là aussi, il y a une boucle à faire en voiture et des points de vues où s’arrêter.

A la différence du Grand Canyon, celui-ci est à taille humaine. D’ailleurs, des Navajo vivent, dans des bicoques ou des hogan en rondins, ont des champs, des moutons et des chèvres dans le bas du canyon. L’accès est donc restreint, sauf sur le « White House Trail », un chemin balisé qui mène à des ruines pueblo. On a envie de descendre dans le canyon, mais on essuie une averse et des rafales de vent froid. On attend un peu dans la voiture. La pluie s’arrête et le vent se calme. On s’emmitoufle et c’est parti. La balade est facile, le dénivelé moins important que pour le Grand Canyon. Un peu plus d’une heure et demie aller-retour et paysage superbe, au pied des falaises et sous les arbres aux couleurs automnales. Au fond du canyon, ambiance pastorale et sereine, un ruisseau court et le vent fait chanter les feuilles dans les arbres. Ca fait du bien de s’aérer après tant de voiture. Samuel apprécie aussi : après une sieste, il observe tout autour de lui.

Après le coucher du soleil, nous reprenons la route. Dernière étape du séjour : Petrified Forest. On n’a pas réservé de chambre, on espère trouver un motel en route. Le problème, c’est qu’il n’y a pas grand chose. On en avait repéré un sur internet qui nous évitait de nous taper une autre soirée au volant. La question était de savoir s’il n’était pas trop miteux. Mis à part le fait qu’il se trouve au bord de l’autoroute, tout va bien !

One Comment

  1. Bruno et Véro

    Sam va devenir un vrai cowboy !! Pas de prisonnière du désert au fond d’une grotte ?
    bises et bonne route !
    b&v