Vingt mille lieues sous les mers (deuxième partie)

Après une bonne nuit, buffet petit-déjeuner énorme dans le saloon de Stove Pipe Wells. Bacon, oeufs, toasts, patates. Et y’a même du Nutella (à la demande des touristes français, c’est sûr !!). De quoi tenir toute la journée sur la route.

Balade dans Mosaic Canyon, au coeur de la roche, passage dans des venelles polies par les éléments et dans le lit d’une rivière asséchée (on voit bien comment les orages peuvent provoquer des flash floods, ces coulées d’eau soudaines qui dévastent tout sur leur passage). Mais pas de flash flood en vue aujourd’hui, il fait dans les 25° et on est obligé de sortir les chapeaux (qui sont au fond du sac « été » et qu’on ne pensait pas sortir avant la Nouvelle-Zélande).

En route ensuite pour Devil’s Golf Course (le parcours de golf du Diable… ça promet !), une grande étendue de sel, aggloméré en grosses boules sculptées par le vent et aux pointes acérées. Impressionnant. On termine par Golden Canyon (les fans de Star Wars y reconnaîtront la demeure d’Obi Wan Kenobi sur Tatooine) aux couleurs ocres magnifiques. C’est super de pouvoir faire des balades courtes et faciles avec Samuel, et de quand même se sentir au coeur de toute cette beauté minérale.

Dernière étape avant de reprendre la route, et non des moindres : Zabriskie Point, qui offre au coucher du soleil un panorama époustouflant sur les « badlands » (sortes de langues de sédiment qui ressemblent à des étoiles de mer géantes) et le reste de la Vallée. Le ciel s’est un peu couvert, mais les couleurs sont quand même hallucinantes.